RSE Lib

Association des acteurs de la Responsabilité Sociétale

Mise en oeuvre de la RSE en Inde : Une année de rodage pour la « Companies Bill »

RSE IndeEn Inde, la responsabilité sociale des entreprises est devenu un enjeu concret, l’application de la « Companies Bill » étant effective depuis avril 2014. Cette loi, adoptée en août 2013 par le Parlement de Delhi, oblige les grandes entreprises indiennes à consacrer 2 % de leur bénéfice net à des projets de RSE. Mais les premiers bilans de mise en œuvre montrent des résultats décevants.

L’Inde avait emboîté le pas aux Philippines et à l’Indonésie en août 2013, en devenant l’un des premiers pays au monde à fixer un minimum obligatoire aux dépenses de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) des grandes entreprises. Cette loi, la « Companies Bill« , avait alors fait couler beaucoup d’encre, et suscité quelques inquiétudes dans le monde économique en raison de sa dimension contraignante.

Mais c’est en avril 2014 que la nouvelle réglementation commence réellement à s’appliquer, avec le début de l’année fiscale indienne. Plus de 16 000 sociétés sont in fine concernées par les dispositions du texte et doivent allouer 2% de leur bénéfice net à des dépenses de RSE.

30 000 professionnels de la RSE à embaucher

C’est que l’entière mise en place de la « Companies Bill » prendra du temps. La plupart des entreprises concernées ne disposait pas de politique de RSE avant cette loi. Tout est donc à créer, avec des services encore peu rompus à l’exercice. L’Institut indien des Affaires commerciales estime ainsi que la loi a généré un appel d’air de 30 000 professionnels RSE dans le pays. L’établissement a d’ailleurs ouvert des formations à destination des entreprises et des ONG.

La RSE, partie intégrante de la stratégie des entreprises

Tandis que les structures de taille modeste peinent à se mettre au pas, de grandes marques en profitent pour parfaire leur image sociale.

Par ailleurs, plusieurs enquêtes montrent que la RSE fait de plus en plus partie intégrante de la stratégie des entreprises indiennes.

Reste cependant la question des modalités de contrôle. Si les entreprises n’atteignent pas le seuil des 2%, elles doivent s’en expliquer publiquement dans leur rapport RSE, mais la loi ne prévoit aucune sanction. Et, comme le souligne avec humour Prasad Modak sur son blog, personne ne lit les rapports de « soutenabilité », rédigés par une centaine de grandes entreprises indiennes cotées en bourse.

Retrouvez l’intégralité de l’article ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 7 mars 2015 par dans Revue de Presse.
Follow RSE Lib on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :