RSE Lib

Association des acteurs de la Responsabilité Sociétale

Soft Sustainability : l’adoption de la RSE par les consommateurs est l’avenir des entreprises

shoppingParmi les entreprises engagées dans une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), combien peuvent aujourd’hui affirmer avoir développé leurs ventes, sensibilisé leurs consommateurs sur la dimension sociale et environnementale de leurs produits et services, ou simplement amélioré leur image de marque ? Bienvenue dans l’ère de la soft sustainability, où la RSE inspire et crée du sens.

La Soft-Sustainabilty, ou « Développement Durable Doux » prend ses racines dans les années 80 avec le professeur Joseph Nye, à l’origine du terme « Soft Power », ou puissance douce. Ce dernier terme se définit comme la capacité d’un Etat, d’une entreprise, d’une ONG, mais aussi d’un citoyen ou groupe de citoyens à influencer le comportement d’un autre groupe d’individus au travers de méthodes de persuasion plutôt que de coercition.

La Soft Sustainability, telle que définie dans le dernier Social Media Sustainability Index édité par Sustainly, correspond aux actions mises en oeuvre par les entreprises pour éduquer et inciter les consommateurs à préférer des produits ou services issus d’entreprises engagées en matière de RSE. Pour ce faire, certaines marques pionnières ont de plus en plus recours au story-telling et à une communication RSE inspirante sur les médias sociaux. Leur objectif ? Développer leur business en visant une population de parties prenantes plus large que le microcosme d’experts en recherche d’information technique sur la stratégie RSE des entreprises.

Retour sur un constat d’échec de l’adoption de la RSE par les consommateurs

Avec les médias sociaux et l’information en continu, le quotidien des consommateurs est aujourd’hui animé de sujets en lien avec la RSE et le développement durable, les derniers évènements au Vanuatu étant malheureusement là pour le rappeler : catastrophes climatiques, pollution des eaux, toxicité des produits et aliments, respect des droits de l’homme, licenciements, gouvernance des entreprises, lutte contre les discriminations à l’embauche, répartition des richesses dans le monde… l’actualité sur ces sujets est presque infinie.
Dans ce contexte et depuis près de 20 ans, les entreprises mettent en place des démarches RSE toujours plus abouties pour mieux répondre aux contraintes réglementaires, aux attentes manifestées par leurs parties prenantes ainsi qu’à d’éventuels risques sociaux ou environnementaux identifiés.

Retrouvez l’intégralité de l’article ICI

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 21 mars 2015 par dans Revue de Presse.
Follow RSE Lib on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :