RSE Lib

Association des acteurs de la Responsabilité Sociétale

Le fossé salarial hommes/femmes pourrait mettre 118 ans à disparaître

Fossé salarialeSelon un rapport du Forum économique mondial sur la parité entre hommes et femmes, il faudra attendre l’an 2133 au rythme actuel pour voir un monde sans écart de rémunération. 

En Espagne, l’année dernière, les salaires les plus élevés (soit dix fois le SMIC espagnol ou plus) ont été touchés à quatre-vingt-deux pour cent par des hommes, comme le révèle le quotidien El País dans un article paru aujourd’hui se basant sur les données du ministère des Finances du pays.

Plus précisément, cette catégorie de personnes était composée de 105 000 hommes contre 22 792 femmes, ce qui représente un ratio de près de cinq hommes pour une femme. Le constat n’est guère mieux du côté du salaire moyen dans cette classe de la population : 152 174 euros par an pour les hommes contre 133 404 euros pour les femmes. Alors même que les hommes ne représentent que 54% du nombre total des salariés déclarés.

En 2015, les femmes gagnent en moyenne dans le monde autant que ce que les hommes gagnaient en 2006, nous apprend même la BBC.

Pour avancer cela, le média britannique se base sur les données du dernier rapport mondial sur la parité entre hommes et femmes. Un rapport intéressant à de nombreux égards, qui nous apprend également que le fossé salarial entre les hommes et les femmes pourrait, en se basant sur la dynamique actuelle, mettre 118 ans à se résorber totalement dans le monde.

Autre progrès, dans 98 pays les femmes sont maintenant plus nombreuses à suivre des études supérieures que les hommes. Cependant, et c’est là que le bât blesse, ces avancées ne se traduisent que rarement par un plus grand nombre de femmes occupant des postes qualifiés ou des fonctions de direction.

À l’échelle européenne, et même mondiale, les pays nordiques semblent toujours faire plus d’efforts que les autres pour tenter de résorber les inégalités hommes/femmes.

La France arrive pour sa part en 15e position du classement du Forum économique mondial.

Il est important de rappeler que si l’égalité des salaires se révèle être la première des préoccupations des Américaines, Françaises, Canadiennes ou encore des Allemandes, il n’en est pas de même partout dans le monde.

En effet, les résultats d’une récente étude réalisée par l’institut Ipsos MORI et commanditée par les fondations Thomson Reuters et Rockefeller mettaient en avant que dans les pays où l’écart de salaire hommes/femmes est le plus significatif, les femmes ne semblent que peu s’en préoccuper.

Retrouvez l’intégralité de l’article ICI

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 novembre 2015 par dans Etude, Revue de Presse, et est taguée .
Follow RSE Lib on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :