RSE Lib

Association des acteurs de la Responsabilité Sociétale

Quand parler du deuil est nécessaire pour nos organisations…

ripQuand les réactions émotionnelles – parfois irrationnelles – des entrepreneurs, des dirigeants, des managers s’intensifient face à la fin de leur modèle économique et la nécessaire transformation de leurs organisations…

Le billet de Stéphane RIOT Symbolist of the New business World @noveterra.

Stéphane Riot : En effet, j’interviens régulièrement en conférences ou en processus de transformation en organisation pour accompagner la révolution qu’implique les nouvelles formes d’économies en émergence (l’économie collaborative, circulaire, biomimétique, sociale et solidaire, etc) cette co-révolution — inexorable — dont nous parlons depuis quelques temps …

Bref, avec ferveur (et passion parfois, je l’avoue), je tente de partager le constat (sans appel) que notre bon vieux modèle économique « classique » issu des trente glorieuses arrive en fin de course…et qu’il est urgent et nécessaire de se transformer…

Et même si ce que je partage parait “intellectuellement” indéniable, souvent ça coince aux entournures…

La peur du changement…c’est tout le temps !

En fait, depuis quelques temps, j’ai pris l’habitude de ne plus demander à mes interlocuteurs si ils ont compris les enjeux de ce changement de paradigme pour leur entreprise (car bien-sûr qu’ils ont compris, ce sont des personnes intelligentes !). C’est en fait quand je pose une autre question, plus subtile : « QU’EST CE QUE CA VOUS FAIT ce que je suis en train de vous dire ? » que leurs yeux (ou leur posture corporelle) expriment une réaction plus profonde, un sentiment sourd, voire un malaise…

C’est l’indicateur « en live » de la conscience (ou pas) qu’ils ont de la finitude de leur modèle, de la magnitude du changement auquel ils doivent faire face pour se préparer à un avenir incertain …

Bref, un mot plane au dessus de la salle de réunion ou de séminaire, un mot tabou, presque interdit : LE DEUIL

En effet, le sujet de la fin des entreprises (entendez ici, « la fin de leur modèle économique actuel ») ou celui de la transformation de leur organisation, est un sujet profond, voire « intime » et pour n’importe qui : un employé, un manager, un entrepreneur ou un dirigeant. Chacun à son échelle est confronté de manière singulière à sa capacité à faire le deuil de l’ancien pour se préparer au (re)nouveau…

C’est donc bien notre rapport à la fin (et donc à la mort) que je souhaite aborder ici, et il me semble absolument nécessaire de parler ouvertement de ce sujet…même en entreprise !

Retrouvez l’intégralité de l’article ICI

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 4 novembre 2016 par dans Témoignage, et est taguée .
Follow RSE Lib on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :