RSE Lib

Association des acteurs de la Responsabilité Sociétale

Pratiques et tendances de Reporting extra-financier en France

mazards-barometre-rseUne pratique de Reporting extra-financier toujours perfectible, dans un contexte réglementaire relativement stable.

C’est ce que nous révèle les dernier baromètre RSE 2016 du cabinet MAZARDS

Principaux constats

Bien que nous n’observions que peu d’évolution dans la manière dont sont traitées les informations sociales, sociétales et environnementales des entreprises, nous constatons que les méthodologies s’améliorent d’années en années.

Elles permettent ainsi de produire des données plus fiables et dans le meilleur des cas de manière plus automatisée (grâce notamment à des outils de reporting dédiés). Les entreprises, gagnant ainsi du temps grâce à des process plus rodés, consacrent d’avantage d’énergie à l’amélioration de la transparence, aux messages clefs et parfois à l’innovation (dans le format, les données publiées, les méthodes de calcul, etc.). A noter :

  • Une innovation limitée dans la structuration des rapports de gestion
  • La publication d’objectifs chiffrés : une pratique encore minoritaire
  • La vérification des informations RSE : vers une fiabilisation des données

Une transparence accrue….mais pas sur tous les sujets

Nous notons également une transparence croissante des entreprises sur le sujet de la création de valeur, et de son partage avec les parties prenantes. Une partie du chapitre RSE manque en revanche encore de lisibilité et de transparence dans de nombreux cas comme pour l’évolution des rémunérations.

Des informations et méthodes de mesure peu uniformes sur certains items de l’article 225

Cette année, nous avons souhaité nous attarder sur les méthodes de calculs et les définitions de certaines thématiques souvent traitées de manière hétérogène ou partielle dans les rapports de gestion. Le décret d’application de l’article 225 ne précisant pas les définitions des informations à produire ni les méthodologies requises pour les établir, l’entreprise dispose d’une importante marge de manœuvre dans l’interprétation et l’application de ces obligations. A noter :

  • Effectifs et turnover
  • L’absentéisme
  • Egalité de traitement
  • L’adaptation au changement climatique
  • Les déchets
  • Le point sur les prochaines échéances réglementaires

QUELQUES DONNÉES CLÉS

  • 16% des entreprises évoquent la notion de reporting intégré
  • 79% des sociétés retenues n’ont fait l’objet, ni d’observation ni de réserve dans leur rapport de vérification
  • 28% des entreprises ont opté pour une démarche volontariste en faisant vérifier en assurance raisonnable au moins une partie des informations publiées.

Retrouvez la source de l’article et l’accès au baromètre ICI

Le baromètre est aussi disponible dans votre espace adhérent.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 novembre 2016 par dans Etude, et est taguée .
Follow RSE Lib on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :