RSE Lib

Association des acteurs de la Responsabilité Sociétale

La dimension du genre dans les chaines de valeur mondiales

Les décideurs se tournent de plus en plus vers l’intégration et la progression au sein des chaines de valeur mondiales (CVM) comme moteur de développement. Comment peuvent-ils s’assurer que les hommes mais aussi les femmes puissent y accéder et en bénéficier ?

Représentez-vous ce qui suit : un groupe de jeunes femmes, toutes revêtues du même uniforme « tendance », sortent du gratte-ciel où elles travaillent pour rentrer chez elles. Ces femmes sont de la première génération de diplômées universitaires qui ont décroché leur premier emploi dans le secteur en pleine expansion des centres d’appel aux Philippines.

Dans un pays où le PIB par habitant est inférieur à 3.000 US$ et où nombreux sont ceux qui ont des difficultés à gagner leur vie ou qui simplement s’expatrient pour chercher un emploi, l’émergence du pays comme l’un des chefs de file des prestataires de services offshore a ouvert des débouchés appréciés.

Des récits similaires ont fréquemment été évoqués pour souligner combien la globalisation avait engendré d’importants changements et ouvert des débouchés aux femmes du monde en développement.

Parmi les exemples souvent repris, on retrouve la manière dont le développement des exportations de fruits frais et de légumes prêts à consommer en Afrique de l’Est, ou celui des vêtements en Asie et dans certains pays africains, s’est accompagné d’une multiplication des emplois ouverts aux jeunes femmes, leur première expérience de travail rémunéré. Les décideurs se tournent de plus en plus vers l’intégration et la progression au sein des chaines de valeur mondiales (CVM) comme moteur de développement, notamment en termes de création d’emploi et de hausse des salaires.

Mais en même temps, les conditions de travail parfois abominables dans de nombreux secteurs d’exportation, tels que celles qui ont mené à la tragédie de Rana Plaza, nous rappellent brutalement que ce n’est pas toujours le cas.

Pour les décideurs, la question essentielle est alors la suivante : comment et dans quelles conditions la participation aux CVM peut-elle soutenir l’économie et le développement social ainsi que l’égalité des sexes ?
Les chaines de valeur mondiales sous l’angle du genre

Pour bien comprendre comment les CVM peuvent contribuer aux objectifs de développement durable, il est essentiel d’examiner ces dernières sous l’angle du genre. L’accès aux CVM et les avantages obtenus en participant à ces dernières sont étroitement liés à des questions relatives au genre.

Ci-dessous, nous mettons en lumière les cinq principaux enseignements pouvant être tirés de l’analyse des CVM dans divers secteurs.

Premièrement, participer aux CVM a généralement un effet positif sur l’emploi, et plus particulièrement sur l’emploi féminin, étape importante sur la voie de l’indépendance économique. Tout comme les centres d’appel offrent aux jeunes diplômées la possibilité de travailler dans une activité internationale, les usines de fabrication de vêtements procurent aux femmes des emplois dans la production industrielle, et l’expansion du commerce des fruits et légumes ouvre des emplois aux femmes dans l’emballage. En fait, une moyenne de 60 à 80 pourcent des ouvriers du secteur de l’habillement sont des femmes, tandis que dans l’horticulture, 70 à 80 pourcent des postes d’emballage sont occupés par des femmes. Dès 2000, une grande proportion de la main d’œuvre majoritairement féminine des usines d’emballage au Kenya et au Sénégal était aussi constituée de personnes dont c’était le premier emploi.

Deuxièmement, le caractère genré de la répartition du travail….

Lire la suite et retrouvez l’article original ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 juin 2017 par dans Etude, et est taguée , .
Follow RSE Lib on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :