RSE Lib

Association des acteurs de la Responsabilité Sociétale

France : progression de la fraude en entreprise

Fraude entrepriseLa spécificité des entreprises françaises en matière de fraudes s’amplifie. C’est ce que révèle la 8ème édition de l’étude PwC sur la fraude en entreprise, intitulée « Global Economic Crime Survey 2016 ».

En effet, les entreprises de l’hexagone sont de plus en plus victimes de fraudes, le taux de 68% atteint cette année est en progression de 13 points par rapport à l’étude PwC parue en 2014, soit un taux largement supérieur à celui constaté au niveau mondial (36%).

Cette hausse s’explique principalement par l’explosion de la cybercriminalité.

Une spécificité hexagonale : des entreprises françaises davantage touchées avec une propagation du phénomène aux entreprises de taille moyenne

Bien que stable au niveau mondial (36% en 2016 contre 37% en 2014), le taux de fraude constaté en France a plus que doublé en 7 ans : 68% des entreprises françaises ayant déclaré avoir été victimes d’une fraude au cours des 24 derniers mois, contre 55% en 2014, 46% en 2011 et 29% en 2009.

Si cette progression constante de la fraude en France concerne les entreprises de toute taille, on observe en 2016 un doublement des fraudes identifiées au sein des entreprises de plus petite taille, comptant moins de 100 salariés.

En France, plus de 2 entreprises de moins de 100 employés sur 5 (43%) déclarent être victimes de fraudes, soit deux fois plus qu’au niveau mondial et qu’en Europe de l’Ouest. Ce chiffre est en augmentation de 14 points par rapport à l’étude PwC de 2014.

Cette spécificité française se traduit aussi dans les perspectives d’évolution envisagées par les entreprises. Alors que dans le monde les entreprises prévoient une certaine stabilité du risque de fraude, les entreprises françaises sont plus pessimistes, prévoyant au cours des 24 prochains mois une très forte hausse de la cybercriminalité et de la fraude aux achats.

En effet, parmi les cinq grands types de fraudes répertoriés, la cybercriminalité apparaît comme le risque majeur à l’avenir en France.

En ce qui concerne les fraudes reportées en 2016, l’étude PwC montre qu’en France les menaces sont :

  • Le détournement d’actifs 56%
  • La cybercriminalité 53%
  • La fraude aux achats 25%
  • La fraude comptable 13%

Focus sur la cybercriminalité : un risque de plus en plus craint, de plus en plus appréhendé mais qui ne se traduit pas encore de manière systématique par des plans de réponse opérationnels aux incidents de cybersécurité

Si deux tiers des dirigeants estiment que l’ensemble des menaces qui pèsent sur les entreprises ont fortement augmenté depuis 3 ans, la cybercriminalité se démarque particulièrement en passant de 48% en 2014 à 61% en 2015 .

En France, il ressort de l’étude 2016 de PwC que 85% des entreprises ont perçu une augmentation significative de ce risque au cours des deux dernières années, contre 48% en 2014.

« l’explosion du Big Data quels que soient les domaines, alliée à la digitalisation de l’activité économique et la multiplicité des supports numériques augmentent l’exposition des entreprises au risque de cyberattaque, d’où une plus grande prise en compte de ce risque par les dirigeants » explique Jean-Louis Di Giovanni, Associé PwC du Département Litiges et Investigations 

Profil du fraudeur français

En France en 2016, le collaborateur-fraudeur est :
– un homme : dans 76% des cas
– âgé de 31 à 40 ans : dans 44% des cas
– cadre : dans 56% des cas
– plus de 10 ans d’ancienneté dans 40% des cas
– détenteur d’un diplôme universitaire : dans 36% des cas

« D’expérience, il ressort que le fraudeur français est une personne souvent sympathique qui bénéficie de toute la confiance de son management. Il est donc toujours aussi difficile à identifier qu’en 2014 …,  dans 70% des cas le fraudeur interne agit du fait d’une opportunité et que, dans 75% des cas en Europe de l’Ouest, celui-ci sera licencié lorsque la fraude sera découverte. »  analyse Jean-Louis Di Giovanni.

Retrouvez l’intégralité de l’article ICI

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 mars 2016 par dans Etude, et est taguée , .
Follow RSE Lib on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :