RSE Lib

Association des acteurs de la Responsabilité Sociétale

Enjeux RSE et nettoyage peuvent faire bon ménage

Les prises de conscience environnementales et sociétales modifient en profondeur les achats en matière d’hygiène. Ils se doivent d’être plus vertueux, durables et profitables. Mais quid de leur compétitivité ?

Jadis simple volonté affichée ou argument marketing invoqué, l’achat durable se veut aujourd’hui une pratique courante appliquée à quasi toutes les familles d’achat. Et même si la rationalisation des coûts reste dominante, les enjeux RSE se montrent particulièrement prégnants sur la famille des produits d’entretien et prestations de nettoyage.

« Les décideurs achats déclinent une politique RSE de plus en plus globale en contrôlant les produits employés avec la volonté d’avoir une traçabilité depuis la chaîne d’approvisionnement jusqu’au retraitement des déchets associés, en favorisant l’insertion de personnel à mobilité réduite et les emplois adaptés et en s’évertuant à renforcer le bien-être social », énonce en préambule Stéphane Salfati, directeur opérationnel chez Incos.

Largement dupliquée, la prise de conscience environnementale se solde ainsi par une utilisation progressive des produits verts, en lieu et place des détergents et autres produits d’entretien d’origine pétrochimique ; d’où le grand retour du savon de Marseille et du bicarbonate de soude.

La success story que connaît Cleanea depuis ses débuts témoigne de cet engouement écologique. Cette entreprise innovante s’est vu décerner le prix « Coup de coeur » au Cleantech Republic 2011 pour le développement d’une techno­logie qui produit des détergents écologiques bio­dé­gradables directement sur site avec la machine Europa V3 (commercialisée 13 700 euros ht ) grâce à l’électrolyse ; améliorant le bilan carbone des produits (de 30 à 50 %) par rapport à des détergents classiques et limitant la détérioration des nappes phréatiques.

Des pratiques plus vertes…

Pour évoluer vers des pratiques plus vertes, « le premier bon réflexe consiste à s’interroger sur la nécessité de recourir à un produit détergent ou désinfectant selon la finalité de la pièce (bureau, salle de réunion, accueil…).

Bien souvent, un tissu microfibre suffit amplement. Dans le cas contraire, il est préférable de s’orienter vers des produits écologiques, répondant à un label certifié non autodéclaré. Ou, à défaut, de procéder à des ajustements sur les quantités utilisées pour réduire l’empreinte environnementale », détaille Pierre Ravenel, directeur et spécialiste achats responsables chez Karistem.

… et sociétales ?

Malgré leur progression, les produits réputés écologiques n’en ont pas fini avec leurs détracteurs, qui les accusent d’être moins dégraissants que les produits classiques. Pour compenser, ils seraient utilisés en plus grande quantité, alourdissant la facture. « En moyenne, les prix à l’achat demeurent plus élevés. On peut, toutefois, parvenir à un même coût en contrôlant la consommation », modère Alain Alleaume, fondateur du cabinet Altaris.

Les entreprises ne se contentent plus de bannir les produits polluants de leurs étagères. Elles vont plus loin dans leur démarche en définissant une politique RSE répondant à des critères sociétaux.

« Explicités en quelques lignes il y a dix ans, les enjeux RSE peuvent aujourd’hui être décrits dans un cahier des charges spécifique, annexé au cahier des charges général », résume Stéphane Salfati. Le bien-être social et le bien-être au travail sont mieux pris en considération.

D’ordinaire plutôt programmées tôt le matin ou en soirée, les tâches de nettoyage peuvent, pour certaines, être organisées en journée pour améliorer la qualité de vie des agents. « Basculer sur des horaires en journée est une très bonne pratique en termes de visibilité et de RSE ; voyant son travail valorisé, le personnel en poste se sent plus intégré. Bien sûr, cela doit s’inscrire en conformité avec la culture de l’entreprise et son mode d’organisation », met en avant Stéphane Salfati.

Retrouvez l’intégralité de l’article ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 août 2017 par dans Etude, Témoignage, et est taguée , .
Follow RSE Lib on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :